Chroniques, Livres

Porc Braisé – An Yu

Le titre inhabituel attire. Entre plusieurs romans de cette rentrée littéraire, on le pioche aisément, intrigué par cette couverture bleue et ces deux mots qui donnent l’impression de clignoter dans une nuit qu’on imagine pluvieuse, noire, porteuse d’événements aux frontières du réel (référence clin d’œil la génération 90 et antérieure).

Incipit : Beijing, une jeune femme à la vie monotone découvre son mari mort dans la baignoire, à ses côtés gît un dessin d’homme poisson.
Si le début peut happer par l’intrigue, le récit se transforme rapidement en une quête intérieure et mystique dont on ne saisit pas tous les contours. Et on demeure au fil des pages dans l’attente dune clarté qui n’arrive pas. Thriller, fantaisie, fantasque, on ne sait pas bien, et si parfois le mélange donne un cocktail réussi, le risque est que parfois, on s’y perde.
Des moments agréables de lecture toutefois, principalement lorsque la jeune femme se rend au Tibet.

Pour le reste, j’avoue modestement être passée à côté.

Aux Editions Delcourt.

Leave a Reply

Your email address will not be published.