Créations, Texte court

Amours bancales

À tous ces prénoms gravés sur les bancs de Paris et d’ailleurs, à toutes ces initiales creusées dans le bois de nos tables de classe, à tous ces cœurs timides, imparfaits, égratignés, scellés dans la fureur de l’adolescence, à toutes ces équations sans variable, sans inconnue, à toutes ces promesses gravées dans le silence des objets, jurées sur l’écorce des arbres en fleurs.

A vous tous qui vous êtes aimés à l’aube de votre jeunesse, lorsque tout était écorché, pur, impossible et vrai, à vous les Hélène+Arthur, Nouha+Hicham, D&F, Mélanie+Mehdi, A+N, dites-moi, qu’êtes-vous devenus ?

PS : les initiales et prénoms ont été choisis au hasard. Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé serait purement fortuite 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.